Vous êtes ici: Accueil
> Le 26/09/18 à 18h17 par LCX

TERRA WARS x FFXV : l'émotion d'une nouvelle collaboration

Alors que l'équipe de développement reconnaissait que les collaborations étaient ce qui avait le moins plu aux joueurs de Final Fantasy XV, une rechute a été constatée le 25 septembre 2018.



Les symptômes ?
Annoncé lors du Tokyo Game Show lors d'un petit moment dédié à de nouvelles annonces croustillantes, trois jeux viennent compléter l'expérience de FFXV à travers d'indispensables collaborations.



Comme promis en avril dernier lors de la Pax East, Shadow of the Tomb Raider, sorti début septembre, a enfin droit aux lumières d'Eos pour sa promotion.
Ce qui est un peu cocasse alors que nous étions sans nouvelles du futur contenu pour Frères d'armes (parution estivale en standalone et mises à jour), c'est que SQEX a annoncé que tout ceci avait été reporté mais que la collaboration avec Tomb Raider se manifesterait dans cette extension multijoueur de FFXV sous la forme d'un costume de Lara Croft. Une autre collaboration du même genre, avec le jeu mobile japonais DJ Nobunaga, a occasionné la création d'un t-shirt aux couleurs du jeu pour son avatar. Notons par ailleurs que les deux franchises proposent aussi des morceaux à écouter sans fin en voiture. Mais le plus gros morceau est en lien avec le prochain jeu mobile de Hironobu Sakaguchi (insérer ici cris de fans hystériques) : Terra Wars.

Hironobu Sakaguchi ayant rempli sa part du contrat en faisant de la promotion à plusieurs reprises pour Final Fantasy XV, en louant ses qualités ou en participant à des événements officiels, au tour du papounet de la série de profiter d'un coup de pouce promotionnel pour sa prochaine production : Terra Wars.
Accessible à partir du chapitre 5 du jeu (et donc même en chargeant une partie plus avancée dans l'histoire), Noctis se téléporte dans une curieuse forêt après avoir actionné une stèle où il retrouve Sarah de l'univers de Terra Battle. Ces derniers doivent s'allier pour faire face à une menace, le Dévoreur, afin que chacun puisse retrouver son monde pour poursuivre son aventure.

(Siné)cure
Ludiquement très pauvre, et à la réalisation médiocre (surtout sur PS4 Poor), cet événement collaboratif interroge une énième fois sur la pertinence de proposer ce genre de contenu, surtout quand le cœur de l'expérience reste meurtri et que les simples promesses de rédemption à venir ne suffisent pas. Court, étroit, dirigiste, superficiel, on se surprend à subir un générique de fin bien long pour cet épisode certes gratuit mais qui aura coûté le précieux temps de développeurs qui auraient été plus utiles sur la production de contenu substantiel, et le nôtre.

Au programme plus détaillé : grotesque enchaînement de zones, de Quick Time Events pauvrets, de combats expédiés et narration hâtée desservent à nouveau un univers bancal dont le personnage principal, Noctis, est baladé tel un pantin sans âme et qui surprend par son caractère changeant. Cela dit, quelques clins d’œil à sa routine avec ses compagnons de voyage devraient plaire aux fans. La douce Sarah, elle, est un malheureux cliché ambulant (pas de la pire espèce, on sauve ce qu'on peut), tout comme l'antagoniste dont les surprise qu'il réserve sont aussi qualitatives que le reste.

On remarquera néanmoins encore le soin apporté à la localisation avec la présence du doublage français ou à la modélisation réaliste de Sarah, inspirée par le travail conceptuel de l'artiste Kimihiko Fujisaka (Drakengard, The Last Story, Terra Battle) qui a fourni pour l'occasion quelques jolis dessins pour simuler un effet jeu mobile lors d'actions spéciales. C'est certes un précieux atout charme, avec la présence de musiques sympathiques, mais c'est bien insuffisant pour du contenu jouable même aussi peu ambitieux.

On en retiendra en définitive surtout la manœuvre publicitaire pour un jeu mobile encore en développement bénéficiant de l'aura d'un mastodonte ayant déjà tant abusé sur le plan promotionnel et n'étant plus à ça près. C'est cadeau, mais contrairement à l'adage : ce n'est pas toujours l'intention qui compte, au contraire pour ce cas qui contribue avant tout à aggraver la dette morale du projet.


    + Court
    + Un joli design de Kimihiko Fujisaka en 3D réaliste
    + Fait parler de Terra Wars


    - FFXV toujours plus travesti
    - Ludiquement sans intérêt
    - Pas sûr que ça donne tellement d'éclairage sur Terra Wars


Illustration par Kimihiko Fujisaka


Pronostic vital
Voilà ce qu'on peut retenir d'un énième coup publicitaire pour deux franchises manifestement en souffrance. D'un côté, FFXV continue de se fourvoyer tout en cultivant paradoxalement via Hajime Tabata une volonté de rédemption, de l'autre la saga Terra profite de ce coup pour faire oublier ses échecs et entamer son nouveau chapitre avec un petit coup de pouce.

En effet, rappelons que Terra Battle (iOS/Android) sera mis à mort en Europe d'ici fin octobre (et si le suivi reste assuré en Amérique et en Asie, un chapitre final vient mettre fin à son intrigue), tandis que Terra Battle 2 (iOS/Android) disparaîtra bientôt totalement en Asie après l'Amérique sans être jamais parvenu jusque chez nous. Il ne reste donc plus vraiment que le futur Terra Wars pour souhaiter à Mistwalker du succès sur ce secteur infâme et impitoyable qu'est le marché vidéoludique sur mobile.

S'il est trop tôt pour enterrer totalement le nouveau chapitre de FFXV , ce serait bien cruel après une certaine bonne volonté palpable dans l'épisode d'Ignis, ou celui de Terra, mieux vaut cultiver des attentes mesurées par les limites qui bornent ces deux projets teintés d'une certaine amitié un peu factice entre un "père" et son "digne héritier". D'un côté, ce n'est qu'une extension parallèle, de l'autre, c'est une troisième tentative sur le même créneau sans grande garantie que les choses tourneront mieux cette fois-ci.



    Pour l'anecdote, une illustration (malheureusement pas folle au regard de sa production générale) par Isamu Kamikokuryo (ancien directeur artistique chez SQEX) pour Terra Battle 2 mettant en valeur Sarah et le splendide concept art de l'héroïne par Kimihiko Fujisaka pour le même jeu.

[mini_slider]7398-7399[/mini_slider]

Recent changes RSS feed Valid XHTML 1.0 Valid CSS Powered by DokuWiki GNU FDL

Qui sommes-nous ?
Aidez WikiSquare en le faisant connaître !
Sauf mention contraire, tous les textes sont disponibles sous les termes de la GNU Free Documentation License.
Les images sont sous le copyright de leurs auteurs.

Page générée en 0.032839059829712 seconde.