Parodies de Final Fantasy

Parodies MP3

Banal Fantasy

Tirée de Final Fantasy VII, cette saga MP3 est devenue une des plus connue du web francophone de part son nombre d'épisodes (46 en moins d'un an) et ses voix travaillées. Les auteurs sont Durendal et Junior.
Le Projet

Après avoir terminé Résident Sénile et Résident Sénile -1, Durendal se retrouve SSF (Sans Saga Fixe). Contrairement au Donjon de Naheulbeuk, Le Démon du Rire ne se concentre pas sur une seule saga MP3, mais bien sur plusieurs.

Après une tentative ratée de 3ème Résident Sénile, Résident Sénile - CODE:Vero-Nique X, qui se terminera après 3 épisodes, Durendal commence à plancher à reculons sur une saga traitant de Final Fantasy VII. A reculons à cause de la taille démeusurée du jeu d'origine, que même avec des codes et en connaissant sur le bout des doigts comme lui, on ne peut finir en moins de 20 heures.

Sur ses précédentes créations, Durendal gardait une certaine liberté : bien qu'inspirés de Resident Evil, les Résident Sénile se composaient d'une histoire relativement originale, et inspirée de plusieurs sources. Hors, pour une parodie de Final Fantasy VII, il fallait, en se basant totalement sur l'histoire du jeu, créer une saga parodique de taille conséquente (il avait prévu 90 épisodes à la base) et cohérente sur la longueur.

De fait, l'auteur/réalisateur se demande fortement s'il sera de taille à tenir une histoire aussi longue, si bien qu'il en vient à imaginer de ne réaliser qu'une série de Stand Alone, c'est à dire, des petits sketches indépendants les uns des autres, sur le thème général de Final Fantasy VII. Il commence donc à prendre en note diverses petites idées sur différents points potentiellement parodiables du jeu. Après une journée de travail, il se rend compte que tout cela coule bien plus facilement qu'il ne l'aurait cru.

La décision est donc prise (et dieu sait qu'il lui arrivera de la regretter…) : sa parodie de Final Fantasy VII parodiera la totalité de l'œuvre originale. Prénoms et Titres

Le passe-temps favori de Durendal et Junior est bien de trouver les noms parodiques les plus délirants possibles. Cela prend du temps mais est très amusant et divertissant !!

Avec Final Fantasy VII, il y a eu bien du travail !!! Banal Fantasy

Le plus important : le nom parodique de la série elle même. Plusieurs choses sont venus à l'esprit de Durendal, à commencer par le plus facile : Anal Fantasy. C'était tentant, mais Durendal s'est dit que cela cataloguerai trop rapidement la saga dans le genre “pipi/caca”. Il s'est donc penché sur l'origine même du titre. Final Fantasy était cencé être le dernier jeu développé par la compagnie Square en 1987, les profits étant très très loins d'être au rendez-vous. Le jeu devait donc être la “dernière fantaisie” de la compagnie, bien qu'il ait connu le succès qui a maintenu l'entreprise sur les rails pour en faire la plus grosse compagnie de jeux videos au Japon. Final Fantasy était donc un titre qui devait exprimer la dernière petite perle, le dernier joyaux d'une boite en fin de vie. Pour en faire quelque chose de marrant, il fallait prendre ce principe à l'envers et faire de ce titre le titre de quelque chose de tout à fait commun, sans importance, de banal.

Le titre était trouvé, la saga s'appelera Banal Fantasy ! Les Personnages

La liste est longue, mais tous les personnages n'ont pas un prénom clairement définit. La plupart du temps, il s'agit de trouver un prénom évoquant quelque chose qui se raproche dans ses sonorités du prénom d'origine. Il suffit de changer une syllabe pour passer de Clad à Crade, de Jessie à Vessie, de Cid à Cidre, de Bigg à Big, de Wedge à Wesh, de Youffie à Pouffie… ou d'insister sur le [t] à la fin de Barret pour trouver Barette.

Parfois, il s'agit de changer un peu plus le prénom, comme pour passer de Don Cornéo à “Don Corneto”, de Tifa à Tifolle.

  • L'orthographe officielle de ce prénom a varié. Au début Tifole, elle a évolué vers Tifolle pour expliciter la présence du mot “folle” dans le prénom.

Dans d'autres cas, le prénom peut venir de n'importe où. Le nom parodique de Sephiroth, Kissyfrotte, vient d'un délire avec Criboux. Lorsque Durendal lui avait fait découvrir Final Fantasy VII (que le-dit Criboux n'avait d'ailleurs pas aimé) et avait parlé de Sephiroth, il avait sorti d'un des coins obscure de son imagination “Qui s'y frotte s'y pique !!”. 6 ans plus tard, quand Durendal cherche le nom parodique de Sephiroth, il n'a pas à chercher très loin… Kissyfrotte s'impose à son esprit !

  • L'orthographe officielle de ce prénom a varié. Au début Kissifrotte, elle a naturelement évolué vers Kissyfrotte depuis l'utilisation du diminutif “Kissy”.

De même, le prénom parodique du vice-président de la Shie-Ra, Dréfus (Rufus à l'origine), vient du prénom du capitaine Alfred Dreyfus accusé à tord de trahison par l'état français en 1894. Pourquoi ? Nous pourions évoquer une ressemblance entre les deux personnages par leur condition vis-à-vis des autres : d'abord vus comme méchants, puis amis. Nous pourions évoquer la ressemblance entre les deux prénoms. Et puis nous pourions accepter le fait que c'est comme ça et puis c'est tout !!

Une quasi-exeption : le personnage de Vincent dans le jeu reste Vincent dans Banal Fantasy, mais cette fois le nom de famille vient créer le sketch… Les Villes

La plupart des noms de ville ont été concervés tels qu'à l'origine : Midgard, Kalm, Ford Condor, Cosmo Canyon, Citée Fusée, Mideel, Nibelheim. Certains ont cependant été parodiés lorsque Durendal trouvait une idée intéressante :

  • Junon → Juron
  • Costa Del Sol → Costa Del Para Sol
  • Corel → Querelle
  • Gold Saucer → Saucée d'Or

Le Logo

Le logo a une signification assez explicite : le météore est remplacé par un doigt d'honneur. Si Durendal a choisi ce logo, c'est tout simplement parce qu'un doigt d'honneur ressemble au météore qui arbore le logo de Final Fantasy VII. Le doigt devient orienté en haut à droite dans Banal Fantasy Advent Children, et il sera orienté vers le bas dans le projet Dirge Of Cerberus - Banal Fantasy. Univers L'Humour Banal Fantasy

  • Le Cul : Et ben oui, ça reste la base de l'humour de Banal Fantasy, amenant souvent les détracteurs (et les fans) de la saga à la qualifier de graveleuse. S'il est vrai que parfois c'est un petit peu beaucoup trop poussé niveau sexe (les histoires de cul entre Tifolle et Crade, les histoires de Barette), les blagues restent généralement bon enfant. L'orientation “cul” s'explique facilement par l'âge de Durendal à l'époque où la saga est créée, c'est à dire 16-17 ans.
  • L'Homosexualité : C'est un thème très largement exploité dans la saga : Barette est homosexuel, Crade et Kissyfrotte ne cachent pas leurs liaisons occasionnelles, Keno (Reno) et Barette sortent ensemble, et Crade expérimente de façon général très souvent la “dilatation anale”. Cela dit, aucun axe précis n'est donné quant au traitement de cet aspect : le but n'est pas forcément de se moquer des homos, mais cela arrive (voix de Barette lorsqu'il s'énerve ou subit un gros choc psychologique), sans que cela ne soit jamais méchant, et pour cause : Durendal est lui-même bisexuel. Le thème ne fait cependant pas tâche dans l'univers général, et ne semble pas incrusté de force. De fait, dans Final Fantasy VII, l'homosexualité est également souvent traité : un club Gay se promène dans différentes zones du jeu, vêtus uniquement de caleçons et slips, Barret peut être surpris dans une des villa de Costa Del Sol entrain de s'admirer devant un miroir en costume de Marin, et on peut sortir avec Barret et Rouge XIII lors de la soirée gratuite de Gold Saucer. Le thème a juste été amplifié dans la saga.
  • L'Alcool : l'un des personnage les plus aimé de la saga est Jojo (Hojo), “l'homme qui boit tellement qu'il est devenu barjo”, toujours à la poursuite d'une bouteille de “Côte du Chartreux” pour éponger sa soif. BuggenHaggendaz (Buggen Haggen), le grand-père de Waïkiki (Rouge XIII), est le vigneron qui produit le “Côte du Chartreux”, et est lui-même alcoolique. L'addiction de ces deux personnages pour les liqueurs s'explique par rapport au jeu. Pour Jojo, son nom parodique vient d'une chanson de Patricia Kaas dont le refrain est “Arrête de boire Jojo, tu vas finir barjo”. Le lien s'est fait entre le nom parodique de Hojo et le personnage de la chanson de façon tout à fait naturelle. Pour BuggenHaggenDaz, dans le jeu, la première fois que l'on voit Buggen Haggen, il flotte au dessus d'une table sur laquelle se trouve 2 bouteilles de vin, qui semblaient être ses pieds, et qui ont donc particulièrement attirés l'attention de Durendal.

Les Grands Classics

  • Durendal : Non non, ce n'est pas de la grosse tête, Durendal fait en effet parti des grands classics de Banal Fantasy, en tant que narrateur. Il intervient en effet très régulièrement dans la saga, soit pour raconter l'histoire, soit pour s'engueuler avec les personnages de la saga. Ses passages étaient particulièrement appréciés pour le sadisme et la méchanceté de personnage, qui maltraitait ses personnages avec une cruauté toute mesuré….
  • ChocoBN : Les grosses autruches jaunes, les Chocobos, mascottes des Final Fantasy avec les Mogs, sont bien entendu présents dans Banal Fantasy. Durendal aurait aimé leur consacrer de plus gros rôles, étant un véritable addict de l'élevage deChocobos, mais il n'a rien trouvé de plus à en dire que ce qui est dans la saga.
  • Nelson Monfaible : Durendal a toujours aimé imiter Nelson Monfort, le célèbre commentateur sportif multilingue et multi-disciplines de France Télévision. Le personnage reviendra à plusieurs reprises dans la saga :
 1. Episode 09 - Commentateur de la course-poursuite à vélo.
 2. Episode 41 - Commentateur de l'escalade d'Ahérée et du combat Ahérée/Tifolle.
 3. Episode 45 - Présentateur de la fête de fin de saga.
 4. Banal Fantasy Advent Children - commentateur des réceptions de personages( ex: Atterissage de Clad aprés la défaite de Bahamut)  
  • Les Interludes Musicaux : Un des sketch phare de Banal Fantasy reste les interludes musicaux. L'idée de base vient du film Astérix & Obélix : Mission Cléopâtre, dans lequel une scène violente est remplacée par un documentaire animalier. Les images n'ayant pas lieu dans une saga MP3, la musique a été le choix de Durendal pour adapter ce sketch. Lorsqu'une scène violente devait avoir lieu, ou qu'un personnage dérangeait le narrateur, une musique, la plus horrible possible (selon les goûts de Durendal), était lancée. Voici la liste des Interludes Musicaux utilisés :
 1. Lara Fabian - Je T'Aime (Episode 01 - Combat contre des Chiens)
 2. Lorie - J'ai Besoin d'Amour (Episode 04 - Combat contre des Soldats)
 3. Jenifer - J'Attends l'Amour (Episode 09 - Combat contre Dréfus)
 4. Spice Girls - Say You'll Be There (Episode 11 - Crade s'engueule avec Durendal)
 5. Michael Jackson - BAD (Episode 11 - Réplique de Kissyfrotte)
 6. Joséphine Baker - J'ai Deux Amour (Episode 12 - Capture de ChocoBN)
 7. Mylène Farmer - Libertine (Episode 15 - Combat contre le boss de Juron)
 8. Musique Cancan (Episode 16 - Crade et les 2 soldats)
 9. Evanescence - Bring Me To Life (Episode 29 - Crade s'engueule avec Durendal)
10. Jeanne et Serge (Episode 40 - Combat contre boss Sous-Marin)

Timeline

  • 9 Mars 2004 : Rédaction et Réalisation de la Bande Annonce.
  • 24 Mars 2004 : Mise en ligne des 2 premiers épisodes de Banal Fantasy. Pour la première fois, nous faisons un peu de pub, en annoncant la mise en ligne de la saga sur les forums Final Fantasy VII de JeuxVideo.com et FFWorld.com. Les réponse sont immédiates et extrêmement enthousiastes !! Le site du Démon du Rire passe d'une centaine de visiteurs par jour à à peu près 700 visiteurs par jour.
  • 5 Mai 2004 : Sortie de la chanson de Tifolle “Ma liberté de Baiser”
  • 15 Mai 2004 : Début du 2ème Chapitre de la Saga.
  • 17 Septembre 2004 : Début du 3ème Chapitre de la Saga.
  • 23 Octobre 2004 : Début du 4ème Chapitre de la Saga.
  • 19 Novembre 2004 : Début du 5ème Chapitre de la Saga.
  • 17 Decembre 2004 : Début du 6ème et dernier Chapitre de la Saga. Sorti de l'Interview de Banal Fantasy.
  • 15 Janvier 2005 : Sorti des 2 épisodes Bonus.

VOTRE Saga

Après quelques mois, l'équipe du Démon du Rire a commencé à craindre le départ d'un de ses membres, la jeune Marishka, dont les problèmes de scolarités menaçaient sa disponibilité. La saga n'étant pas finit (et son personnage récurrent de Pouffie n'étant pas encore apparut), Durendal eu l'idée d'écrire toutes les scènes que son personnage Squelette aurait dut faire jusqu'à la fin de la saga. Il demenda alors à ses visiteurs et fans de lui écrire 4 scènes, qu'il ferait enregistrer à la demoiselle avant son départ. 3 personnes ont répondu à cet appel : Pasteqman, Senpai et Firefly qui offrit 2 scènes. Certaines ont été fortement retouchés, mais elles ont toutes été enregistrés tout à fait normalement, Marishka n'ayant finalement pas déménagé.

  • Pasteqman - Episode 24 : Le Réacteur de Gongana (70% du texte d'origine - coupures)
  • Firefly - Episode 35 : Le réveil des Armes (Jamais utilisé)
  • Firefly - Episode 36 : La Chambre à Gaz (10% du texte d'origine - remaniment complet)
  • Senpai - Episode 42 : Le Super-Lourdeau (98% du texte d'origine - 2 phrases changés)

Musique

Il est impossible d'aborder, même de loin et de manière parodique, l'univers de Final Fantasy sans parler des superbes compositions de Nobuo Uematsu. En plus de l'attrait de l'épisode lui-même, ce sont les musiques qui ont attiré Durendal vers la réalisation de la saga, et le plaisir de les manipuler. Outre les musiques en versions originales qu'il a utilisé, divers remix ont été utilisés pour améliorer la qualité sonore de la saga, qui ne payeraient pas de mine s'il n'y avait que des musiques de qualité PlayStation. Les remixes du groupe de rock de Nobuo Uematsu, The Black Mages, ont été utilisés, ainsi que des remixes et réorchestrations du même Nobuo Uematsu. En dehors des musiques de Final Fantasy VII, quelques rares musiques plus générales ont été utilisés, en plus de celles des Interludes Musicaux :

 1. Episode 09 - Poursuite en Vélo : Mona Lisa Overdrive - Juno Reactor vs. Don Davis (The Matrix Reloaded OST)
 2. Episode 16 - Le Turk's Blue Gay : Sixteen Reasons - Connie Stevens
 3. Episode 45 - Ambiance de la Fête : I Love Rock'N'Roll - Joan Jett
 4. Episode 46 - Ambiance de la Fête : Le Freak - Chic

A signaler la participation de One-Winged Angel, un visiteur du site, qui a fait la musique guitare de la chanson de Tifolle : “Ma Liberté de Baiser”. Anecdotes

Le but de cette sous-section n'est pas de répéter les inspirations des différents sketchs de Banal fantasy, ce qui a déjà été fait dans le bonus “Les Anecdotes” disponible sur Le Démon du Rire. Le but est ici de répertorier certaines erreurs :

  • Les Seins extensibles de Tifolle : la taille des seins de Tifolle evolue au fil de la saga : elle jongle entre 90 et 95E, et passe même au bonnet F parfois.
  • PHS : Durendal ignorait jusqu'alors la signification des initiales PHS du jeu, et avait donné comme explication parodique “Portable Hors Service”. En vérité, PHS signifie “Portable Handyphone System”. C'est un des système de téléphonie qui éxiste au Japon (comme la 3G et le normal chez nous).
  • Les Secteurs : Une inversion a été faite entre les secteurs 6 et 7 de Midgard. Le 7ème Ciel se trouve bien, comme son nom l'indique, dans le Secteur 7, et non le 6, comme c'est considéré dans la saga.
  • Le Soldat et le Soldé : Une autre inversion a été faite lors de l'épisode 10, où la mère de Tifolle dit à Crade “C'est toi qui a été envoyé par le “Soldat” pour nous débarrasser des monstres” alors que le vrai nom parodique de Soldat utilisé dans les épisodes précédents est “Soldé”. Cette erreur se reproduit dans l'épisode 25 dans le planetarium de bugenhagen (bugenhagendas dans la parodie)

Dirge of Cerberus : Banal Fantasy

Tirée de Dirge of Cerberus: Final Fantasy VII, cette saga toujours créée par Durendal n'est pas encore terminée. (Dernier épisode sorti : 4ème + une bande annonce et un teaser.)

Crédits :

  • Vincent Time (Vincent Valentine) : Criboux
  • Pouffie (Youffie Kisaragi) : Elixim
  • Stanislas MacAdam : Durendal
  • Jojo (Hojo) : Durendal
  • Les Gars de l'Équipe de Secours WRO : Durendal et L
  • Durendal : Durendal (eh oui)
  • Rivet (Reeve Tuesti) : Durendal
  • Kel Shite (Cait Sith) : Durendal
  • Soldats DeepGround Soldé Épisode 1 : Durendal et Criboux
  • Citoyennes désespérées : Durendal
  • Aboul (Azul) : Criboux
  • Chèque (Shelke) : Elbrouz
  • Aloa (Shalua Rui) : Durendal

Épisode 1 : L'Attaque de Kalm

Lors de la chute du météore sur Midgar, Pouffie et Vincent évacuent les citoyens. Après une petite détection de bibine, Vincent part voir Jojo qui semble être encore à côté du canon Mako. Malheureusement il arrive trop tard et Jojo lance une ultime expérience… Quelques années plus tard, Vincent vit chez Pouffie à Kalm (après avoir quitté Cidre), et noie son chagrin dans l'alcool. Un soir de fête, Kalm est attaqué et Vincent combat malgré lui des soldats qui se font appeler “Deepground Soldé” et qui enlèvent les habitants de la ville…

Épisode 2 : Edge

Rivet a trouvé qui étaient ces “Deepground Soldé”, encore une expérience de Jojo en gros, Vincent est envoyé à Edge pour aider les troupes du WRO. Sur place il ne trouve qu'une femme très bizarre (elle n'est pas fan de Patrick Bruel, c'est dire), et évidemment tout plein de soldé là pour le tuer. Après avoir esquivé les snipers, échoué dans la protection d'un gosse, zigouillé toute une armée, il se retrouve face Rocco la Rouge (fille cachée de Don Cornetto), qui veut un objet bien précis… Mais Rambo… n'a aucune envie de lui donner.

Épisode 3 : Memories of Choupeta

Pris dans un cauchemar, Vincent discute avec la défunte Choupeta avant d'être propulsé fasse à Jojo. À son réveil, le siège du WRO est attaqué, pas le temps d'en apprendre plus sur Rambo, il faut aller combattre (avec ou sans arme).

Épisode 4 : Siège du WRO

Banal Fantasy II

Parodies Vidéos

Banal Fantasy : Advent Children

La toile s'amuse !

On fini ce dossier avec la série des parodies amateur qui pullulent sur le net, notamment les vidéos de type “Final Fantasy in real life” (traduisez par “Final Fantasy dans la vraie vie”), tout un programme…

Voila deux exemples trouvés sur Youtube :

Final Fantasy ~VII : vrai combat

Cette vidéo est une imitation des combats de FFVII.

Ultimate Utopia XXIII

Une parodies des RPG. Enfin des Final Fantasy :-p.

A voir aussi http://annuairetsubasa.free.fr/boco.swf

Recent changes RSS feed Valid XHTML 1.0 Valid CSS Powered by DokuWiki GNU FDL

Qui sommes-nous ?
Aidez WikiSquare en le faisant connaître !
Sauf mention contraire, tous les textes sont disponibles sous les termes de la GNU Free Documentation License.
Les images sont sous le copyright de leurs auteurs.

Page générée en 0.079517126083374 seconde.