Projet Jénova

A la base, le projet JENOVA a pour but la création d'humains possédant les pouvoirs des Cetras. Pour cela, les sujets de cette expérience reçoivent des cellules de Jénova avant de subir une thérapie aux rayons Mako. Cette expérience est exclusivement menée sur les militaires destinés à faire partie de l'élite de la Shinra : le SOLDAT. Mais en réalité, Jénova n'étant pas une Ancienne, les pouvoirs de ces sujets sont d'une autre nature.

Ce qui suit révèle des moments clés de l'intrigue…

Le projet JENOVA comporte aussi trois sous-branches :

  • Projet G :

(G pour Gillian) Ce projet fût une préquelle au projet S. Il se décomposa lui-même en plusieurs parties. Au départ, des cellules de Jénova furent implantées dans le corps d'une femme adulte, Gillian. Puis on retira des cellules de cette femme qui avaient été mélangées avec celles de Jénova et on les implanta dans le corps d'un embryon d'une femme enceinte. L'embryon arrivera à son terme et il donnera un enfant nommé Genesis. Mais il n'était que partiellement réussi, car il pourrissait à vue d'oeil. Il a donc été décidé de mettre enceinte directement Gillian, qui aurait donc un embryon en contact avec les cellules de Jénova dès le début de son existence. Gillian accoucha donc d'Angeal, qui lui étais réussi, mais il se prenait pour un monstre.

  • Projet S :

(S pour Séphiroth) Il s'agit du projet ayant abouti à la naissance de Séphiroth. L'opération consiste à injecter des cellules de Jénova directement dans l'embryon d'une femme enceinte pour obtenir un SOLDAT naturellement adapté au traitement.

  • Projet C :

(C pour Clones) Ce projet fait suite à la mort de Séphiroth et a pour but de remplacer ce dernier en injectant des cellules de Jénova dans le corps de sujets n'ayant pas forcément de lien avec l'armée (le véritable but de ce projet est de prouver la théorie de la Réunion de Jénova avancée par Hojo).

Recent changes RSS feed Valid XHTML 1.0 Valid CSS Powered by DokuWiki GNU FDL

Qui sommes-nous ?
Aidez WikiSquare en le faisant connaître !
Sauf mention contraire, tous les textes sont disponibles sous les termes de la GNU Free Documentation License.
Les images sont sous le copyright de leurs auteurs.

Page générée en 0.083093881607056 seconde.