Vous êtes ici: Accueil
> Le 25/02/18 à 16h24 par LCX

Revue de l'actu #8 (Dissidia NT, FFXV ...)

Dans l'actualité de la semaine 8, du lundi 19 février au dimanche 25 février

[mini]7220[/mini]


par LC et Skypirate



DISSIDIA FINAL FANTASY NT
Une émission en japonais dédiée à Dissidia Final Fantasy NT a été diffusée cette semaine. Comme prévu, une nouvelle arène a été dévoilée ainsi qu'un rééquilibrage des personnages, lesquels seront disponibles dans la version console à la fin du mois de mars. La zone de combat, inédite dans l'histoire de la série, a déjoué les pronostics car il ne s'agit pas d'un ajout venant de Final Fantasy XV, mais de Final Fantasy Tactics. Après tout, ce dernier ayant envoyé son champion avant que Noctis ne daigne pointer une mèche de cheveux dans l'arène, on peut supposer qu'il s'agisse d'un choix logique et que la prochaine arène proviendra peut-être de Final Fantasy Type-0 pour maintenir un certain ordre d'arrivée légitime. Bref, c'est le monastère d'Orbonne qui vous ouvrira ses portes très bientôt, et on vous conseille de vous munir d'un parapluie lors de votre pèlerinage !


Environ 20 ans séparent l'original de sa reproduction.


FINAL FANTASY X-2
Final Fantasy X-2 a fêté ses 14 ans en France.

Première suite ludique à l'un des épisodes formant le canon, alors que rien ne semblait vraiment présager une continuation de l'univers après une fin aussi puissante, l'entité nouvellement formée Square-Enix décida de rompre la tradition des univers bornés de FF afin de surfer sur le succès critique et commercial de Final Fantasy X.
Inattendu, osé, clivant ; ceux qui auront vaincu leur propre appréhension d'apparences qui tranchaient avec le sentiment presque sacré qui faisait l'aura de FFX auront découvert un titre riche, frais, très divertissant et d'une profondeur déconcertante quant aux questions sur l'après, l'âge adulte et les symboles de sociétés.

[mini]7206[/mini]


FINAL FANTASY XII
Autre anniversaire, Final Fantasy XII, l'original, a fêté ses 11 ans en France !

Final Fantasy XII, son écriture ciselée, ses personnages qui préfèrent la concision aux longs atermoiements, et cette appétence pour l'aventure. L'extravagance d'une soif d'exploration presque inextinguible pour vaincre la morosité de destins abîmes mais déterminés. La version remastérisée du jeu disponible depuis l'été 2017 nous a permis de véritablement redécouvrir le cœur de l'expérience et de s'affranchir des aspects les plus pénibles grâce à des ajustements de gameplay bienvenus. Si la narration écorchée porte naturellement les traces d'une fin de développement difficile, on se souvient surtout d'un Final Fantasy qui s'épanouit sur le terreau fertile d'un univers crédible et mature.

[mini]7207[/mini]


FINAL FANTASY XV

Final Fantasy XV semble avoir encore beaucoup de choses à nous raconter, quand bien même cela contreviendrait aux plans initiaux, voyez plutôt...

Une démo sur PC

Abordons tout d'abord le cas de la version PC disponible à compter du 6 mars prochain et qui s'offrira dès le 26 février une démo jouable proposant d'expérimenter le premier chapitre du jeu. L'occasion rêvée d'éprouver votre machine et de vérifier si l'investissement présente un intérêt. C'est sans doute plus sage qu'un benchmark agrémenté de spoilers...

[mini]7218[/mini]
Une composition prenant la forme d'un duel qui en évoque un autre... Mais ce n'est qu'illusion, car il n'est question que de complémentarité entre ces deux personnages dont la synergie est la clef de la survie de la Lumière.


Ajouts cosmétiques

Le titre se paie à cet égard une nouvelle collaboration improbable avec la franchise Half Life. Il s'agit bien évidemment d'un bonus purement cosmétique, lié à un achat du jeu sur Steam naturellement, proposant de se grimer en Gordon Freeman au sein de l'extension Frères d'armes. Espérons qu'après cette énième déclinaison, l'équipe de développement ait assouvi pour de bon ses envies d'Occident.

[mini]7217[/mini]
Ce n'est pas très joli, ce n'est pas très utile, c'est un clin d’œil qu'on oubliera aussi vite... qu'un autre clignement de l’œil.


En vrac : vidéo des ruines étendues, courses automobiles, et plans jusqu'en 2019

L'édition "royale" de Final Fantasy XV promise également pour le 6 mars continue par ailleurs de se dévoiler avec la promesse d'un chapitre final repensé et reconnecté aux enjeux de Frères d'armes, et de nouvelles distractions avec notamment une course contre-la-monte remplie d'obstacles en pleine nature. Une vidéo de présentation tout en japonais vous propose de découvrir quelques-uns des attraits de cette version au cas où vous ne teniez pas à l'effet de surprise.



Hajime Tabata a enfin exposé auprès des médias japonais (Dengeki et Famitsu) ce qui nous attend pour les mois à venir. Après avoir hésité un moment, il a finalement décidé de proposer quatre nouveaux contenus additionnels pour offrir une conclusion semblant satisfaisante à ses yeux. S'il préfère prendre son temps avant de dévoiler précisément les plans, il concède que la première pierre du Season Pass 2 concernera Ardyn Izunia. Il sous-entend par ailleurs que le personnage de Lunafreya s'offrira un traitement équivalent tout en promettant un contenu moins larmoyant que pour l'épisode Ignis au propos résolument plus dur mais qui se racontait avec des ambitions revitalisées, et donc plus savoureuses. Notons au passage que les ambitions changeront de formule pour dépasser le simple cadre d'épisodes dédiés à un personnage pour tenter d'autres choses moins fermées. Tout ce beau programme devrait en tout cas nous emmener jusqu'en 2019 alors que Noctis promettait de tirer sa révérence au cours de cette année.


Voilà pour les nouvelles de la semaine, Dissidia NT connaît un suivi nécessaire pour pallier aux exigences du petit groupe de joueurs séduits, FFXV prend des rendez-vous pour toute l'année et au-delà, et deux anniversaires français pour deux épisodes très différents qui attisent autant de passion que d'exécration!

Recent changes RSS feed Valid XHTML 1.0 Valid CSS Powered by DokuWiki GNU FDL

Qui sommes-nous ?
Aidez WikiSquare en le faisant connaître !
Sauf mention contraire, tous les textes sont disponibles sous les termes de la GNU Free Documentation License.
Les images sont sous le copyright de leurs auteurs.

Page générée en 0.035835981369019 seconde.