Vous êtes ici : Accueil > Final Fantasy

Final Fantasy

Fiche Technique

Logo Final Fantasy I

Plateforme

Apple iPhone iOS
Nintendo Entertainment System
Playstation
Playstation Portable

Développeur Square Co., Ltd.
Genre

RPG

Dates de Sorties
  • Japon :
    18 décembre 1987.
  • Amérique :
    12 juillet 1990.
  • Europe :
    14 mars 2003.
Equipe

- Production : Nom
- Réalisation : Hironobu Sakaguchi,
Kenji Terada
- Direction artistique : Nom
- Musique : Nobuo Uematsu
- Programmation : Nasir Gebelli
- Illustration : Yoshitaka Amano

Final Fantasy (ファイナルファンタジー, Fainaru Fantajī) est un jeu vidéo de rôle développé et publié par Square Co., Ltd. pour la Nintendo Entertainment System en 1987, et il est le jeu inaugural de la série principale de Square : Final Fantasy.

Final Fantasy a été plus tard réédité pour plusieurs consoles de jeu vidéo et consoles de jeu vidéo portables, incluant les ordinateurs MSX 2 (jeu converti et sorti par Microcabin) et la Wonderswan Color. Il y a aussi eu deux versions produites pour les serveurs japonais de téléphones mobiles: la série NTT DoCoMo FOMA 900i (sous le nom Final Fantasy i) et la série CDMA 1X WIN-compatible W21x de KDDI Corporation (sous le nom Final Fantasy EZ). Le jeu a été fréquemment compilé avec sa suite, Final Fantasy II. De telles compilations sont sorties sur la Famicom, la PlayStation, et la Game Boy Advance. Pour de plus amples informations à propos des compilations PlayStation et Game Boy Advance, reportez-vous à la section remake de FF1

Début du jeu,
château de Cornelia.

Final Fantasy a été développé durant les troubles financiers risquant de mener Square à la faillite en 1987. Le producteur/directeur du projet Hironobu Sakaguchi a déclaré que son jeu final serait un jeu de rôle fantasy, il en a d'ailleurs fait le titre. Loin d'être le dernier jeu de Square, cependant, Final Fantasy est un succès majeur au Japon, ne sauvant pas seulement Square de la faillite, mais leur donnant aussi la deuxième franchise de jeux vidéo de rôle la plus populaire au pays (après Dragon Quest de Enix). Après le succès de la localisation en Amérique du Nord de Dragon Quest (sous le nom Dragon Warrior), Nintendo of America traduit Final Fantasy en anglais et le publie en Amérique du Nord en 1990. La version nord américaine de Final Fantasy obtient un succès modeste, causé en partie par les tactiques de marketing agressives de Nintendo. Aucune version du jeu n'était sortie en Europe ou en Australie jusqu'à Final Fantasy : Origins en 2003.

Final Fantasy, au côté de Dragon Quest, a prouvé être l'un des jeux les plus significatifs pour les jeux vidéo de rôle à leur commencement, et a joué un grand rôle pour rendre le genre accepté et populaire. Graphiquement et musicalement, c'est un jeu à la pointe lors de sa sortie. Plusieurs critiques modernes pointent sur le fait que le jeu n'avance pas très vite comparé aux standards contemporains, et implique beaucoup plus de temps à chercher des batailles aléatoires pour amasser des points d'expérience ainsi que de l'argent plutôt que d'explorer et de résoudre des énigmes. Cependant, c'était un attribut commun aux jeux vidéo de rôle de son époque et qui restera en place jusqu'au milieu des années 1990.

Final Fantasy est le septième travail de Nobuo Uematsu en terme de composition de musique de jeux vidéo.

Synopsis

Un guerrier de lumière
dans toute sa splendeur.

Dans le monde de Final Fantasy, la terre dépérit et tout le monde attend quatre héros munis d'une gemme pour revitaliser la planète. Vous incarnerez ces quatre héros sous le nom des “Guerriers de la lumière”. Vous pourrez donc diriger un groupe de quatre personnages dans Final Fantasy, quatre aventuriers auxquels vous donnez une classe (mage, voleur, guerrier, …), ce qui est maintenant très classique dans les RPG. Au début, à peu près comme dans tous les Final Fantasy, vous exécuterez des missions diverses : sauver une princesse, le trône…

Puis on découvre alors la véritable raison de la mort de la planète et vous devrez alors tenter de remédier au problème. Pour cela, il faudra combattre 4 entités maléfiques qui se révèlent être la cause du mal qui ronge peu à peu le monde. Il s'agit des 4 entités élémentales : Lich (entité de la terre), Kary (entité du feu), Kraken (entité de l'eau) et Tiamat (entité de l'air). Mais ces quatre entités ne sont hélas pas les seules responsables. En effet, à l'horizon se profile l'ombre d'un être au cœur encore plus sombre. Chaos, véritable responsable de ce désastre terrestre, est un chevalier déchu transformé en démon après avoir été envoyé dans le passé. C'est alors que commence la véritable aventure de nos quatre héros, qui feront tout pour contrer le sombre dessein de cet être diabolique…

Gameplay

Il est à noter que les informations ici concernent la version originale pour Famicom/NES. Pour les changements dans les rééditions, voir la section Remakes.

Choix du job
(traduction non officielle).
Scène de combat

Final Fantasy commence en demandant au joueur d'entrer les classes et les noms des personnages. Comme il est typique des jeux vidéo de rôle de l'époque, les personnages jouables sont plus ou moins participants dans l'histoire, alors le choix du joueur n'affecte que les habiletés des personnages en bataille. Les classes disponibles sont :

Les Guerriers de la Lumière. Ces héros disposent d'une particularité étonnante parmi la série : ils n'ont pas de biographie. Le joueur ne sait rien d'eux, et ceux-ci n'interagissent pas personnellement avec le monde mais toujours sous la forme de l'équipe. Tout ce que l'on sait est qu'ils possèdent chacun un cristal dans leur main, et se font appelés les Guerriers de la Lumière. Dès le début, leur quête, de par la prophétie, est de sauver le monde des Ténèbres. Cette liberté permet au joueur de choisir dès le départ 4 personnages qui constituera les Guerriers de la Lumière. Comme il existe 6 personnages, et comme le joueur peut prendre plusieurs fois le même personnage, il existe pas moins de 54 combinaisons qui procurent chacune un sentiment plus nuancé voire complètement différent.

  • « Guerrier ». Un spécialiste en armes lourdes et armures, il peut endurer beaucoup de dommages. Il peut devenir un Paladin plus tard dans le jeu, capable d'utiliser les armes les plus puissantes et des magies blanches.
  • « Moine ». Un expert d'arts martiaux meilleur sans armes. Il fait des dommages importants dans une bataille mais il ne peut pas porter d'armure. Il peut devenir le Maître plus tard dans le jeu. Dans la version originale pour NES, un maître de haut niveau sans arme ni armure peut faire plus de dommages que n'importe quel autre classe; une équipe de quatre Maîtres peut détruire le boss final en moins de deux rounds.
  • « Voleur ». Un guerrier considérablement moins fort et pouvant utiliser moins d'armes et d'armures, il possède une meilleure agilité et une meilleure chance, ce qui permet une plus grande possibilité de prendre la fuite. Plus tard dans le jeu, le voleur peut devenir le Ninja. Les ninjas peuvent utiliser presque toutes les armes et armures, et peuvent utiliser plusieurs magies noires.
  • « Mage blanc ». Un spécialiste en magie blanche. Pas un bon combattant, mais meilleur dans ce domaine que le mage noir. Il peut devenir le Sage blanc, ce qui lui permet d'utiliser les plus puissantes magies blanches.
  • « Mage noir ». Un spécialiste en magie noire et un combattant très faible. Il peut devenir le Sage noir plus tard dans le jeu. Plusieurs joueurs de Final Fantasy disent qu'il est un mauvais choix comme classe puisque la plupart de ses meilleures magies noires sont aussi disponibles pour le mage rouge. Cependant, le sage noir est le seul personnage qui peut utiliser Flare, l'une des deux Magies visant à faire des dommages qui retiennent leur plein potentiel contre le boss final (le sage blanc peut utiliser Holy, l'autre magie, mais elle est moins puissante que Flare).
  • « Mage rouge ». Un personnage qui contient un peu de tout, capable d'utiliser quelques unes des magies blanches et noires mais pas toutes, il possède des qualités de combat similaires au guerrier mais pas autant. Il devient le Sage rouge plus tard dans le jeu.

Le jeu emprunte beaucoup de Donjons et Dragons. La liste des ennemis que le joueur rencontre durant le jeu est presque similaire à la première édition de Dungeons and Dragons. Le système de magie, dans lequel les magies fonctionnent par niveaux et où il y a un maximum de magies pouvant être apprises pour un certain niveau est probablement un hommage.

WebAnalytics Recent changes RSS feed Valid XHTML 1.0 Valid CSS Powered by DokuWiki GNU FDL

Qui sommes-nous ?
Aidez WikiSquare en le faisant connaître !
Sauf mention contraire, tous les textes sont disponibles sous les termes de la GNU Free Documentation License.
Les images sont sous le copyright de leurs auteurs.

Page générée en 0.17341995239258 seconde.