Vous êtes ici : Accueil > Final Fantasy XI

Final Fantasy XI

Fiche Technique

Logo Final Fantasy XI

Développeur SquareEnix Co., Ltd.
Genre MMORPG
Dates de Sorties
  • Japon :
    16 mai 2002.
  • Amérique :
    8 octobre 2003.
  • Europe :
    16 septembre 2004.
Equipe

- Production : Hironobu Sakaguchi
- Réalisation : Koichi Ishii
- Direction artistique : Ryosuke Aiba
- Musique : Nobuo Uematsu
- Programmation : Nom
- Illustration : Yoshitaka Amano

Final Fantasy XI (ファイナルファンタジーXI, Fainaru Fantajī Irebun), aussi connu sous le nom de Final Fantasy XI : Online, est un jeu en ligne massivement multijoueur créé et publié par Square (maintenant Square Enix) en tant qu'élément de la saga Final Fantasy. Il est dans un premier temps sorti au Japon sur la console Playstation 2 de Sony le 16 mai 2002 et fut publié pour PC Windows le 5 novembre de la même année. Il sorti par la suite sur le marché Américain le 28 octobre 2003. Une version Xbox 360 sorti mondialement en avril 2006 en tant que premier MMORPG de la console. La mise à jour 1.31 du firmware de la PlayStation 3 permet à l'utilisateur d'installer le jeu en utilisant les disques Playstation 2. Il s'agit d'un MMORPG de IVe génération.

Phase de jeu.

L'histoire prend place à Vana'diel, où l'on peut accomplir des tâches variées pour améliorer les compétences d'un personnage où compléter des quêtes. Cinq races sont disponibles pour accomplir les scénarii des 3 nations, des 4 expansions et des 2 sets de Dynamis. Il y a également de nombreuses sous-intrigues qui sont autant d'histoires que les joueurs peuvent vivre en prenant part aux centaines de quêtes disponibles au sein du jeu. Le jeu évolue en temps réel, dans un cadre médiéval fantaisiste. Dans ce monde fantastique et héroïque se mêlent magie, force et coopération. Le choix de son personnage se fait au sein des différentes races et jobs du jeu. Ainsi, il est possible de choisir d'incarner un être unique au sein d'une des allégeances (Bastok, San d'Oria ou Windurst). Chaque joueur peut choisir sa race (Hume, Tarutaru…) et ensuite sa classe (tel que guerrier, moine…) qui définiront le style de jeu et l'accès à un certain nombre de compétences.

En janvier 2004, Square Enix annonce un total de plus de 500,000 joueurs utilisant plus d'un million de personnages. En 2006, entre 200,000 et 300,000 joueurs actifs se connectent quotidiennement et le jeu est le MMORPG dominant dans le marché japonais. Quatre expansions sont sorties pour le jeu depuis 2002, symbole de la réussite du jeu. Square Enix, ainsi que d'autres sources, indiquent que le nombre d'utilisateurs continue de croître à une allure constante. Le jeu a aussi été entièrement traduit en Français et en Allemand juste avant la sortie du quatrième disque d'expansion : Final Fantasy XI : Les guerriers de la Déesse. Cette traduction a été réalisée dans le but d'attirer de nouveaux joueurs mais aussi pour remercier la fidélité des joueurs déjà présents dans le jeu depuis ces nombreuses années.

Contenu Additionnel

Final Fantasy XI : Rise of Zilart

Final Fantasy XI : Chains of Promathia

Final Fantasy XI : Treasures of Aht Urhgan

Final Fantasy XI : Les guerriers de la Déesse

Histoire

Le monde de Vana'Diel est à la croisée des chemins, entre magie, combat et technologie. Mais c'est également le théâtre de combats sans pitié qui opposent ceux qui croient en la lumière et les servants des ombres. Ces deux forces luttent pour le contrôle des “Cristaux”, les pierres sacrées à la base de toute vie.

Au plus fort d'une guerre historique, l'armée des Ténèbres n'eût aucune pitié, détruisant, brûlant les villes et ravageant les terres. Mais dans un sursaut de courage les habitants s'unirent et parvinrent à repousser les assauts du mal dans un combat sans merci.

Vingt années ont passé et, alors que ce triste épisode commence à être oublié, le mal revient s'insinuer de nouveau en Vana'diel. Et il a soif du pouvoir des cristaux.

Vana'diel se retrouve à deux doigts de la guerre, et trois grandes puissances se sont alliées en cet instant critique où les forces noires s'élèvent. Vont-elles transformer ce paisible havre de paix en un continent rongé par une nouvelle confrontation ?

Interface

Les joueurs ont la possibilité d'utiliser n'importe quelle combinaison d'un clavier, d'une souris et d'une manette pour jouer à Final Fantasy XI. Si un joueur sur PS2 ou Xbox 360 ne possède pas de clavier, le jeu possède également une méthode pour qu'il communique à l'intérieur du jeu (bien que cela s'avère considérablement plus long que d'écrire via un véritable clavier). L'interface dans “Final Fantasy XI” consiste en une fenêtre de log, des menus et plusieurs éléments d'information du jeu. La fenêtre de log en bas de l'écran affiche les messages du système, de combat et ceux envoyés par les autres joueurs. Les joueurs peuvent choisir de filtrer ce qui apparaît dans la fenêtre de log. Les menus permettent au joueur d'accéder à différentes commandes, fenêtres de statut ou encore options de configuration. En plus du menu principal, qui contient la majorité des options du jeu, le “menu de commande d'action” apparaît juste au dessus de la fenêtre de log et donne au joueur plusieurs options pour interagir avec son environnement.Plusieurs options du menu sont également accessibles via des raccourcis claviers.

Système de jeu basique

Le système de jeu dans Final Fantasy XI possède deux composantes majeures : les quêtes, qui ne font pas avancer dans le scénario principal mais renforcent l'univers fantasy du jeu, et les missions, grâce auxquelles l'histoire du jeu est racontée. Les quêtes peuvent être accomplies pour différentes récompenses. Les missions sont quand à elles réalisées pour monter son rang et ainsi accéder à des nouvelles zones, acquérir de nouveaux privilèges et progresser dans les scénarii variés du jeu. Chaque nation possède son propre set de missions qu'un joueur doit compléter pour monter en rang ; un joueur ne peut compléter que les missions propres à sa nation.

Les combats dans Final Fantasy XI prennent place dans le même monde que celui dans lequel les joueurs évoluent, par opposition aux anciens Final Fantasy dans lesquels les combats prenaient place dans un nouvel écran. Les monstres du jeu agissent selon un système de “claim” et d'“enmity”. Un monstre est “claimed” dès l'instant où un joueur réalise une action offensive sur lui, par exemple mais pas forcément, une attaque, l'utilisation d'une compétence de job offensive ou le lancement d'un sort (offensif). A quelques exceptions près, une fois qu'un monstre est “claimed” il ne peut être attaquer que par des joueurs appartenant à l'équipe ou à l'alliance de celui l'ayant “claim”. Un monstre concentrera son attention sur quiconque a généré le plus d'“enmity”. Les joueurs ont différents moyens à leur disposition (des sorts aux compétences, en passant par les objets) pour accroître ou diminuer leur “enmity”.

Bien qu'il n'y ait pas à l'origine de système permettant aux joueurs de combattre entre eux, cela fut ultérieurement ajouté au jeu. Le système de PvP (Player vs. Player, Jouer contre Joueur) est connu sous le nom de conflit. Les joueurs ne peuvent se combattre directement que sous des circonstances très spécifiques. Les conflits se concrétisent sous forme de “matchs” auxquels les joueurs prennent part de leur plein gré ; en dehors de ces matchs, il est impossible aux joueurs de se combattre directement. Il y a deux types de conflits. Durant une Ballista, l'objectif est de marquer des points en lançant un rocher (nommé “Petra”) dans une sorte de château (nommé “Rook”). Durant un Brenner, un type de PvP plus récent, les joueurs doivent voler les “flammes” de l'équipe adverse et les placer dans des “Flammen-Brenner” dans leur camp. En conservant ces “flammes”, l'équipe récolte des points. L'équipe possèdent le plus de points à la fin du round est déclarée vainqueur.

Synthèse et Loisirs

Mis à part compléter des quêtes et des missions, les joueurs peuvent participer à plusieurs activités annexes ou mini-jeux. Des moyens variés de collecter des objets permettent au joueur de gagner des objets directement de l'environnement. La “récolte” produit des objets depuis les plantes, l'“excavation” produit des objets en os, la coupe des arbres produit différentes sortes de bois et le travail dans les mines produit des minerais ou des gemmes non taillées. La pêche dans Final Fantasy XI est une sorte de mini-jeu où un joueur doit mesurer sa force face à celle du poisson ayant mordu à son hameçon. Le jardinage dans Final Fantasy XI consiste à faire pousser des plantes dans sa résidence (appelée Mog House) et à en récolter les fruits. Le ramassage de coquillages est un mini-jeu où les joueurs collectent autant de poissons ou créatures de la mer que possible sans dépasser la limite imposée par la taille de leur sceau. L'utilisation de Chocobo pour creuser permet de commander à sa monture de déterrer des objets d'endroits variés sur le sol.

Final Fantasy XI possède un système relativement complexe de création d'objet, dans lequel les joueurs utilisent des cristaux obtenus en combattant les divers monstres pour transformer une combinaison spécifique d'ingrédients en d'autres objets dans un procédé intitulé “synthèse”. De plus, contrairement à World of Warcraft, chaque synthèse a une probabilité d'échec (qui peut être diminuée en augmentant le talent relatif à la recette, mais non éliminée) tandis que la plupart des recettes ont une faible chance de produire un objet de haute qualité (de même, cette chance est accrue en augmentant le niveau de compétence relatif à la recette ; les objets de haute qualité ont en général de meilleure statistiques), ce qui signifie également que le rapport risque sur récompense de certains objets est extrêmement élevé. Différentes recettes, utilisant différentes classes d'ingrédients et différentes compétences de synthèse, produiront différents type d'objets. Il existe neuf types de compétence de synthèse ; certaines recette requièrent qu'un ait deux voire trois compétences à un certain niveau pour qu'il soit en mesure de simplement tenter la synthèse de l'objet. D'autres recettes nécessitent également des objets clé qu'un joueur doit posséder afin d'être capable de synthétiser certains objets.

Les Games Masters

Les serveurs

Les différentes races

Les Différents Jobs

Anecdotes

Le premier…

Final Fantasy XI est le premier MMORPG à permettre le multiplateformes sur un même serveur.

Nostalgie…

Lors de la béta-test, la ville de Balamb (Final Fantasy VIII) à été modélisée entièrement en 3D pour servir de ville principale.

Langue…

Les joueurs européens ont du attendre février 2007 pour pouvoir profiter du jeu dans leur langue maternelle (Français et Allemand).

WebAnalytics Recent changes RSS feed Valid XHTML 1.0 Valid CSS Powered by DokuWiki GNU FDL

Qui sommes-nous ?
Aidez WikiSquare en le faisant connaître !
Sauf mention contraire, tous les textes sont disponibles sous les termes de la GNU Free Documentation License.
Les images sont sous le copyright de leurs auteurs.

Page générée en 0.13109111785889 seconde.