Vous êtes ici : Accueil > Final Fantasy X-2

Final Fantasy X-2

Fiche Technique

Logo de Final Fantasy X-2

Plateforme

Playstation 2

Genre

RPG

Dates de Sorties
  • Japon :
    13 mars 2003.
  • Amérique :
    18 Novembre 2003.
  • Europe :
    20 février 2004.
Equipe

- Production : Yoshinori Kitase
- Réalisation : Motomu Toriyama
- Direction artistique : Shintaro Takai
- Musique : Noriko Matsueda, Takahito Eguchi
- Programmation : Masaki Kobayashi, Yukio Ishii
- Illustration : Yoshitaka Amano

Final Fantasy X-2 (X-2 est prononcé “dix-deux” en français et “ten-two” en anglais) est la suite de Final Fantasy X. C'est le premier Final Fantasy à être la suite d'un précédent épisode. Il est sorti le 13 mars 2003 au Japon, le 18 novembre 2003 en Amérique du Nord, et le 20 février 2004 en Europe. Il est développé et distribué par Square Enix (en Europe, il est distribué par Electronic Arts). À noter qu'une version dite International est sortie le 19 février 2004 au Japon uniquement, contenant de nombreuses scènes supplémentaires et cinématiques jamais sorties dans le reste du monde.

Synopsis

Deux années ont passé depuis les évênements de Final Fantasy X et en particulier la défaite cuisante de Sin. Tidus, après son combat à mort contre -vous savez qui- a disparu. Après le choc lié à la disparition si subite de son amant, Yuna visionne une vidéosphère sur laquelle elle voit une personne ressemblant à Tidus quelque part dans une cage. Devenue une femme forte et combative, Yuna s'est associée depuis lors avec les Al Bheds, et plus particulièrement Rikku, et aussi avec une nouvelle venue dont on ne sait absolument rien. Il s'agit de Paine. Ensemble, les trois filles font partie d'un gang de chasseurs de sphères, les « Albatros ». Le but avoué de cette entreprise est de résoudre toutes sortes de problèmes en accomplissant différentes missions, lesquelles mènent plus ou moins à la quête principale, la recherche de Tidus. Pour y parvenir, les filles peuvent changer de capacité en revêtant des costumes différents. Ce scénario peut paraître bien léger face au premier épisode, à savoir Final Fantasy X, on découvre au fur et à mesure que l'histoire est bien plus sombre qu'il n'y parait. Si le but est « funky » et que l'on a l'impression de se retrouver dans une parodie de Final Fantasy X, la suite nous révèle la présence énigmatique d'un fantôme qui a visiblement décidé de se venger de sa mort aussi subite que tragique. Et, par la même occasion, de détruire le monde… Mais qui est également cette femme qui arbore la même tenue de chanteuse de Yuna et qui lui apparait dans ses rêves? Qui est cet étrange jeune homme qui ressemble à Tidus mais semble plus sombre ? Que souhaite exactement les trois jeunes chefs de clans qui se déclarent une sympathique guerre ? L'église de Yevon n'a pas disparu, contrairement à ce que l'on pourrait croire, se pourrait-il qu'elle soit à l'origine de la captivité de Tidus et surtout quels sont ses nouveaux objectifs depuis que son Dieu a disparu de la surface de la terre ? Quel rapport y'a-t-il entre Bevelle et Zanarkand ? Qu'est-ce qui explique le retour des Chimères ? La principale question reste : Qu'est-ce que Vegnagun ?

Système de jeu

Alors que Final Fantasy X était profondément dramatique et s'inspirait des cultures traditionnelles asiatiques, sa suite propulse le joueur dans un univers totalement différent. C'est dans une ambiance pop et même parfois très désinvolte, à l'image du Japon actuel, que les développeurs ont décidé de relater encore une fois les péripéties de Spira. Ce n'est pas un secret si le thème principal de l'aventure est le changement. Le système de combat abandonne totalement la perspective stratégique de FFX : dans FFX-2, il revient à l'Active Time Battle, plus dynamique que jamais. Pour l'occasion, le système de classes des épisodes III, V et Tactics est de retour et permet de changer de “job” (nommés vêtisphères) en plein milieu des combats.

Anecdotes

Une suite ? Scandale !

Pour la première fois en 15 années d'existence, la saga Final Fantasy voit naître une suite directe à un jeu. Final Fantasy X-2 est en effet le premier à reprendre l'histoire et le monde d'un jeu déjà existant, ce qui a créé un véritable scandale parmi les adeptes de la série, rejetant complètement ce concept, considéré comme “commercial”. Il faut dire que Final Fantasy X a battu des records de vente, et qu'en comparaison le X-2 a été vite considéré comme insipide et trop fleur bleue (même la fin a été adaptée, de sorte à contenter les fans !). A noter par ailleurs qu'il ne porte pas le titre de “XII” car il est bel et bien considéré comme une suite de Final Fantasy X.

Quelle équipe !

Final Fantasy X-2 se veut en marge, et il le montre ! Du jamais vu précédemment: les personnages jouables ne sont que 3, et ne peuvent être interchangés. Autre détail qui n'est pas le moindre…ce ne sont que des filles ! De quoi faire parler du jeu !

Rikku ou Yuna ?

A l'origine, Square avait l'intention de réaliser 2 suites à Final Fantasy X. En effet, outre l'histoire que nous connaissons focalisée sur Yuna, nous aurions également du avoir un jeu entièrement consacré à…Rikku ! Quoi ? ! Qui a dit que ça aurait été mieux ?

Laissez-la chanter !

Vous ne rêvez pas ! Non seulement Final Fantasy X-2 bénéficie non pas d'une seule chanson phare, mais c'est également l'héroïne du jeu, en la personne de Yuna qui les interprète au sein même de l'histoire ! Bon, c'est en fait la chanteuse japonaise Koda Kumi qui lui prête sa voix pour l'opening Real Emotion ainsi que la très émouvante chanson 1000 Words. Le CD 2 titres s'est d'ailleurs vendu à pas moins de 282 000 en 15 semaines.

3 fins, pas moins !

Vous vouliez être maître du jeu ? A vous de choisir la fin de celui-ci ! En effet, pour la première fois, un Final Fantasy bénéficie de plusieurs fins entièrement différentes. L'une conclut le jeu en Happy End tandis qu'une autre entraine la destruction de Spira. La 3è, que l'on appelle Perfect Ending, est la plus difficile à obtenir puisqu'elle n'apparait qu'aux joueurs ayant terminé le jeu à 100%.

Armes au poing !

Vous l'aurez surement remarqué, nos demoiselles ont souvent emprunté leurs armes à leurs amis de Final Fantasy X. Cherchez donc les épées de Tidus, les sabres d'Auron et pourquoi pas les bâtons de Yuna!

Commençons d'ailleurs avec Yuna qui, même si elle a conservé son arme ultime Nirvana sous sa forme de Mage Noir ainsi que son Bâton bien connu lorsqu'elle se transforme en Mage Blanc. A son bien-aimé Tidus, elle emprunte Fraternité pour se battre en tant que Guerrière, puis la légendaire Ultima quand elle devient Chevalier Noir. C'est tout de même à son ancien gardien Auron qu'elle doit Oborozuki lorsqu'elle se bat en tant que Samuraï.

Rikku hérite quant à elle de sa cousine son Bâton El Dorado pour devenir Mage Noir puis son Bâton à Pointe pour guérir en tant que Mage Blanc. Elle emprunte également à Auron sa puissante Masamune lorsqu'elle se bat en tant que Chevalier Noir, puis son Katana quand elle devient un Samuraï. Quand elle utilise sa vétisphère Guerrière, elle se sert du Sabre Electrique de Tidus

Paine, grande guerrière, n'a quant à elle pas besoin d'épées empruntées à d'autres…toutefois une fois n'est pas coutume, Yuna lui prête son Bâton Enchanté pour qu'elle puisse devenir un bon Mage Noir ainsi que le Bâton d'Adepte pour enfiler sa tenue de Mage Blanc. Les filles ne sont pas les seules à réaliser des emprunts ! Remarquez que dans le combat final du jeu, Shuyin utilise l'arme ultime de Wakka : World Champion lorsqu'il effectue son attaque “Terreur de Zanarkand”.

WebAnalytics Recent changes RSS feed Valid XHTML 1.0 Valid CSS Powered by DokuWiki GNU FDL

Qui sommes-nous ?
Aidez WikiSquare en le faisant connaître !
Sauf mention contraire, tous les textes sont disponibles sous les termes de la GNU Free Documentation License.
Les images sont sous le copyright de leurs auteurs.

Page générée en 0.060501098632812 seconde.