Vous êtes ici : Accueil > Final Fantasy X

Final Fantasy X

Fiche Technique

Logo Final Fantasy X

Plateforme

Playstation 2

Genre

RPG

Dates de Sorties
  • Japon :
    19 juillet 2001.
  • Amérique :
    18 décembre 2001.
  • Europe :
    29 mai 2002.
Equipe

- Production : Yoshinori Kitase
- Réalisation : Motomu Toriyama
- Direction artistique : Yûsuke Naora
- Musique : Nobuo Uematsu
- Programmation : Koji Sugimoto
- Illustration : Tetsuya Nomura
- Sénario : Kazushige Nojima

Final Fantasy X (ファイナルファンタジーX, Fainaru Fantajī X) est un jeu de rôle développé par Square Co. et fut le premier Final Fantasy à sortir sur Playstation 2 et à posséder un doublage vocal. Il disposait aussi de magnifiques cinématiques rendues possibles grâce à un tout nouveau moteur 3D. Dès sa sortie, Final Fantasy X fut un grand succès.

Une quête passionnante qui immerge le joueur dès les premières secondes, et dont les moments forts tout comme les instants tragiques seront illustrés par un florilège de cut-scenes et de séquences cinématiques en images de synthèse. A la fois triste et émouvant, doté d'un univers très riche et des personnages attachants qui, peu à peu se découvrent, Final Fantasy X se veut un jeu complet avec beaucoup de rebondissements.

Synopsis

Yuna
cérémonie d'accompagnement

Il y a très longtemps, deux métropoles rivales se livrent une bataille sans merci : Zanarkand et Bevelle, les deux villes les plus puissantes de Spira. Les deux villes se font la guerre à l'aide de machines et d'armes plus sophistiquées les unes que les autres. Ce fut Bevelle qui remporta cette bataille, écrasant les Invokeurs de Zanarkand grâce à leurs machines. Un nouvel ordre naquit, les Priants, qui étaient autrefois de grands Invokeurs et seraient à présent les sauveurs de ce monde, les Invokeurs (prêtres) devant faire appel à leurs pouvoirs pour “collectionner” des chimères dans le but d'acquérir la Chimère Ultime et détruire Sin, sorte de fléau qui détruit les villes Spira les unes après les autres, semant le chaos sur son passage. D'après le dogme de l'Église de Yevon (Yevon était,à l'origine, le souverain de Zanarkand), Sin est apparu pour punir les hommes d'être devenu feignants en utilisant des machines. Les Invokeurs les plus dévoués seraient capables de restaurer la paix. Cependant, Spira n'ayant pas encore racheté toutes ses fautes, Sin serait amené à réapparaître toutes les décennies. Ainsi, les Invokeurs, seuls espoirs du peuple, sont amenés à faire durer la paix pendant une période de dix ans en vainquant Sin et en mourant pour ce faire… Seules quelques personnes survécurent à la destruction de Zanarkand, dont un jeune homme, Tidus. Ce dernier, champion de Blitzball (le sport le plus apprécié de Spira), de l'équipe des Zanarkand Abes, fut absorbé dans un vortex spatio-temporel créé par Sin. Notre héros fait alors un bond de mille ans dans le futur.

Il voudra donc découvrir les raisons de sa présence dans ce monde ainsi que le moyen de retourner dans sa cité (but qu'il abandonnera dès la forêt de Macalania). Il fera en premier lieu la connaissance des Al Bheds, un peuple vivant hors de la société en raison de son attachement aux machines et son refus de se plier aux règles de Yevon. Tidus sera ensuite accompagné de Yuna, un Invokeur chargée de vaincre Sin, et de Kimahri, un Ronso, fidèle gardien de cette dernière. Wakka, joueur de Blitzball mais aussi protecteur de Yuna, Lulu, magicienne noire gardienne de Yuna, et Rikku, une Al Bhede voleuse experte en association d'objets, intégreront également l'équipe. Enfin, n'oublions pas Auron, un ami de Jecht, le père de Tidus qui avait aussi vécu une aventure similaire…

Gameplay

Final Fantasy X utilise un nouveau mode de combat, appelé 'Combat en Tour d'action par Battements' (CTB, en anglais Conditional Turn-Based Battle System), qui remplace le traditionnel Combat en Temps Réel (ATB, acronyme de Active Time Battle). Le CTB permet au joueur d'avoir une approche plus stratégique des combats, puisqu'il dispose d'un temps illimité pour décider de l'issue du combat. Le temps est donc constamment figé, sauf lorsque le joueur ou l'adversaire effectue une action. En haut à droite de l'écran se trouve la fenêtre CTB qui indique l'ordre dans lequel les protagonistes vont jouer. Seuls trois personnages sont jouables à l'écran, contrairement à Final Fantasy IX qui en proposait quatre simultanément. A tout moment, le joueur peut changer de personnage en appuyant sur L1. En temps normal, les attaques n'infligent pas plus de 9999 HP de dégâts, à moins d'utiliser des objets spéciaux qui permettent de dépasser ce seuil. Dans ce cas, le maximum est porté à 99 999 HP. En outre, trois mots peuvent apparaître lors de l'attaque : Garde (le personnage est immunisé contre l'attaque ou l'altération d'état), Raté (l'attaque a manqué sa cible) ou Overkill (si l'attaque est critique et dépasse de loin le maximum de HP de l'adversaire). Enfin, au terme du combat, les personnages qui y ont pris part reçoivent des PC (Points de Compétence), ainsi que des Gils et souvent des objets.

Anecdotes

Otherworld

C'est bel est bien Nobuo Uematsu qui l'a écrite malgré les apparences, les paroles sont d'un certain Alexander O. Smith et le chant d'un inconnu, Bill Muir. Après tout, vu ce que Uematsu est capable de faire dans le registre métal avec son groupe, The Black Mages, rien d'étonnant à ce qu'il puisse composer du hard rock de qualité !

L'origine des prénoms

…Enfin de quelques-uns d'entre eux : les prénoms de Yuna, Tidus et Wakka proviennent de dialectes japonais, et signifient respectivement “lune”, “soleil” et “eau'”. Ca colle bel et bien aux personnages. Soit dit en passant que Sora signifie “ciel”, Cloud “nuage” en anglais, et Squall signifie, également en anglais, “rafale”. De quoi combler les amoureux de la nature…

Record de ventes

A croire que les japs sont des drogués de RPGs… Final Fantasy X a atteint le million d'exemplaires vendus au Japon en seulement 17 jours (aucun jeu n'a fait mieux avant lui). On comprend pourquoi il fait partie des 30 jeux vidéo les plus vendus de tous les temps.

Le héros ? C'est... le blond...

Vous ne l'avez peut-être pas remarqué, mais le prénom de Tidus n'est pas une seule fois prononcé par les personnages du jeu. Ceux-ci trouvent toujours des moyens de feinter la chose, en l'appelant “le fils de Jecht” entre autres… Normal, comme vous avez pu changer son prénom dès le début du jeu, impossible de s'adapter à tous les cas possibles. (Dans d'autres jeux, les réalisateurs ne se compliquent pas la vie et utilisent le prénom original du héros, comme dans Star Ocean : Till the End of Time par exemple)

Lulu et ses peluches

Beaucoup d'entre vous se seront rendu compte que les peluches de Lulu représentent toutes des personnages qui n'appartiennent pas forcément à Final Fantasy X (comme les pampas ou les moogles, récurrents dans la saga). Le Chevalier Oignon, arme ultime, vient de Final Fantasy III où il s'agissait alors d'un job.

Trois compositeurs

Pour la bande-son du jeu, le célèbre Nobuo Uematsu a été assisté par Masashi Hamauzu et Junya Nakano, deux autres compositeurs de talent. Ce sont d'ailleurs ces deux-là qui sont à l'origine des musiques de FFX-2.

Le logo de FFX

Le logo Final Fantasy X Project 1999-2002, qui apparaît au lancement du jeu, est aussi présent sur les vêtements de Tidus, sur sa boucle d'oreille, ainsi qu'en tatouage sur le torse de Jecht. C'est le logo de l'équipe de blitzball des Zanarkand Abes.

WebAnalytics Recent changes RSS feed Valid XHTML 1.0 Valid CSS Powered by DokuWiki GNU FDL

Qui sommes-nous ?
Aidez WikiSquare en le faisant connaître !
Sauf mention contraire, tous les textes sont disponibles sous les termes de la GNU Free Documentation License.
Les images sont sous le copyright de leurs auteurs.

Page générée en 0.091580152511597 seconde.